Ah, l’ascension du Semeru… ça fait maintenant 6 mois que je vis en Asie, et c’est assurément l’une des plus belles escapades que j’ai faite dans les environs ! Ca méritait un article conséquent sur ce blog. Que les fans (ils sont des milliers) soient rassurés, j’ai enfin fini l’article en question.

Bref, reprenons depuis le début. Après avoir admiré le point de vue depuis le Mont Penanjakan et gravi les marches du Bromo, on prend une jeep, pour traverser la Caldeira du Tengger. Autant vous dire que c’était absolument superbe. Le soleil brille, on est seuls sur cette route, bref, c’est bonheur !


Ci-dessous, une vue de la caldeira, que l’on vient de traverser… ca en jette, croyez-moi ! Tout est très vert, la saison des pluies vient à peine de se terminer…


On arrive ensuite dans le tout petit village de Ranu Pani, dans lequel on prend nos quartiers chez « Pak Tasrip Family Homestay », l’unique auberge du village.

On avait vu dans le guide « possibilité de louer sacs de couchage et tentes ». Hum. Comment dire. Et bien, c’est vrai, mais alors faut voir l’état du matériel. Pour les sacs de couchage, leur épaisseur doit friser les 3 mm, autrement dit on va se les geler. Quant à la tente, on a passé environ 2 heures à déplier 5 tentes (dont certaines vieilles comme le monde, des bonnes vieilles canadiennes…) pour rassembler une « pseudo-tente » qui tienne à peu près debout… En empruntant la partie principale d’une tente igloo, les baguettes (trop courtes !) d’une autre tente igloo, en taxant l’unique double-toit (trop petit !) disponible, et en rassemblant les sardines des canadiennes… Bref, on sait pas trop comment on va faire pour tenir à 3 dans cette « tente », mais ça va faire l’affaire, hein !

En fin d’après-midi, on décide de monter dans les hauteurs du village, pour avoir un point de vue sur le volcan. On se pose dans un champ, en attendant une éruption de Môôôôsieur Semeru. Je dis « Môôôsieur », parce que selon le Routard/Lonely, la fréquence des éruptions est « métronomique », toutes les 30 minutes « environ » (vive le métronome). Que nenni ! Môôôôsieur semble savoir que les stars se font attendre, et bref, on a attendu près d’une heure, assis dans le champs, l’appareil photo braqué sur le cratère, avant que Môôôôsieur ne daigne faire son rototo !

Mais quand ça crache, pfiouuuuu, y’a pas à dire, c’est beau… alors on lui en veut pas trop, à Monsieur Semeru…


Allez, zou, la nuit est tombée, direction l’auberge pour une nuit réparatrice. Rappelons que la nuit précédente, on a « dormi » entre 2 avions, 4 heures de taxi et 1 heure de jeep !

Au petit matin, vers 6h et quelques patates, c’est le grand départ. La brume matinale n’est pas encore dissipée, et on tient une forme olympique (au moins) après un tour du cadran bien mérité.


Première partie de cette première journée : une marche dans une végétation dense et luxuriante, (je devrais dire « jungle », après tout on est en Indonésie !). On ne voit quasiment jamais nos pieds, qui évoluent sous la végétation qui recouvre le chemin. Résultat, le premier de la troupe fait office d’éclaireur, et prévient les suivants des irrégularités rencontrées. Les heures passent dans la joie et la bonne humeur, rythmées par des directives codées, telles que « souche – gauche », « trou – droite », « attention – tête », et autres injures dont je passe la retranscription pour épargner la sensibilité des jeunes lecteurs.


Après 3 heures de marche, on arrive au lac Ranu Kumbolo :


On y prend une bonne pause, et c’est reparti mon kiki.

On approche… ça fait maintenant 5 ou 6 heures que l’on marche…

Ah, ici, un joli point de vue sur la bêêêête…


NB : pour avoir cette photo, on a poireauté environ 50 minutes, avant que Môsieur ne daigne crachoter. J’vous jure, dès qu’on l’attend, il se fait désirer ! Par contre, dès qu’on l’attend pas, il crache… bref, on faisait semblant de regarder ailleurs, pour le tromper… mais il est malin, le pti Semeru !

Sur la photo ci-dessous, on voit le camps de base, au pied du Semeru. Le soleil se couche, les derniers rayons éclairent le sommet…


Ci-dessous, notre repas de base pendant ces 2 jours d’expédition. Mmmmmh, je sens que vous avez faim, subitement…


Vers 20h, tout le monde au lit. Enfin, tout le monde dans la « tente » (les guillemets sont importants). On sait pas trop comment, on arrive à peu près à rentrer dedans, dans la chose qui nous sert (serre ?) de tente. Vive la promiscuité, hein.

Minuit. Le réveil sonne. Non, c’est pas une erreur, c’est bien l’heure prévue…

Minuit 30. C’est parti ! La loupiotte à la main, on avance dans la nuit. Le ciel est magnifique, rempli d’étoiles et d’une lune presque pleine. La première partie se déroule dans la forêt, une montée très rude. Rapidement, on dépasse tous les groupes qui sont partis avant nous et on se retrouve en tête. On monte vite, très vite… trop vite !

Après environ 1h30 de montée raide, on arrive à la limite de la forêt. Désormais, la végétation est inexistante. Place à la cendre, à la poussière et au vent… un vent glacial !!!

Cette partie finale est éprouvante physiquement. On monte de 2 pas, et on en redescend d’un, on dérape, on s’agrippe comme on peut. De la poussière partout, et toujours ce vent glacial ! C’est là que viennent en général les questions existentielles (et souvent poétiques), du genre « mais p*** de b*** de m***, il est 2h30 du mat’, qu’est-ce que je fous à monter ce p*** de volcan alors que je pourrais être dans mon pieu à Singapour ?! »

Anecdote « amusante » de cette partie finale : à un moment, notre « guide » s’arrête, et semble hésiter. Il regarde à droite, à gauche, devant. Je lui passe ma torche, peut-être que ça va l’aider ? Il reste silencieux, en scrutant dans toutes les directions… Ok, il est perdu !!! La solution ? C’est très simple, on va attendre (dans le vent glacial et poussièreux !!!) les suivants, qui auront sans doute un guide plus compétent ! Nan mais j’vous jure, c’est quoi ce guide ?!?

Vers 4h du mat’ et quelques poussières (sans jeu de mot), on arrive au sommet. Reste à attendre le lever du soleil, on est montés un peu vite. Quel vent, toujours… Et quelle poussière… on s’emmitoufle dans nos sacs de couchage, les chaussettes sur les mains (ben oui, vous croyez que j’ai emmené des gants de ski à Singapour ?!) et on attend en silence…

Combien de temps me suis-je assoupi ? 10 minutes ? 30 minutes ? Davantage ? Aucune idée. En tout cas, j’ai bien dormi… Je suis réveillé par mes compagnons de route « hey, Thib, réveille-toi, le soleil va se lever !!! ». Vite, on se précipite au sommet.

Woooooow…


Peu de temps après, le soleil se lève… on est heureux ! On est à 3700 mètres, au sommet de Java…


On se croirait ailleurs, le spectacle est complètement surnaturel :


Bon, les photos ne le montrent pas, mais là-haut, il y avait un vent à décorner les boeufs. Ou plutôt, comme les boeufs sont rares par ici, « un vent à faire voler les sacs de couchage ». Ben oui. J’ai eu un quart de seconde d’innattention, et j’ai lâché mon sac de couchage que j’avais autour de moi… je l’ai jamais récupéré !!! Pffffiouuuu, envolé, dans le cratère… Quand je vous dis qu’il y avait du vent !

Et tout à coup, alors qu’on regardait de l’autre côté, toujours au moment où on s’y attend pas, il se passe un truc hallucinant, qui ressemble à ça :


Woooooooooooooooooow !!!!!! Une ébullition hallucinante… un spectacle incroyable. Ci-dessous, vous voyez les deux ptis bonhommes ?


Un moment d’anthologie que ce lever de soleil au Semeru, rythmé (métronomiquement ?) par les éruptions…

Allez, il est maintenant temps de redescendre… et puis au risque de me répéter, il fait toujours super froid, là-haut, donc on serait pas fâché de revenir à des altitudes et des températures plus clémentes !

J’aime beaucoup la photo ci-dessous :


On arrive au village de Ranu Pani exténués, après environ 10 heures de marche (et un réveil à minuit, rappelons-le)… la dernière partie, dans la jungle (« souche », « trou », « branche »…) est interminable !

Ci-dessous, la photo bonus : sur le chemin du retour, notre nouvel ami « Monsieur » Semeru nous dédicace une éruption spéciale : « S for Semeru » !


Ca vous a plu ? A bientôt !

Thib.

Détails et conseils pratiques :
ATTENTION : tous ces prix/détails sont donnés à titre indicatif…
Prix total de ces 4 jours, hors vol : environ 110 euros par personne. Possibilité de réserver un package depuis Singapour pour… 350 euros par personne ! Plus confortable et moins « roots », certes…
- Vol Sgp -> Jakarta avec Jetstar (visa 7 jours : 10 USD), puis Jakarta -> Surabaya avec Lion Air (taxe aéroport vol interne : 30 000 Rp).
- Taxi Surabaya -> Cemero Lawang : 400 000 Rp, 4 heures environ.
- Jeep Cemero Lawang -> point de vue sur la caldeira : 200 000 Rp, 1 heure.
- Taxe parc Bromo : 3 000 Rp.

- Hotel à Cemero Lawang : Cemerah Indah. Superbe vue sur la caldeira. Prix : 45 000 Rp / chb
- Jeep Cemero Lawang -> Ranu Pani avec crochet par Bromo : 240 000 Rp
- Location tente à Ranu Pani : 85 000 Rp
- Location sac couchage : 20 000 Rp (si on le perd, comme moi : 85 000 Rp !!!!)
- Chambre à Ranu Pani (chez Pak) : 20 000 Rp par personne
- Guide + porteur pour 2 jours : 300 000 Rp
- Taxe entrée parc Semeru + permis photo (!!!) + taxe tente… : 85 000 Rp
- Jeep Ranu Pani -> Cemero Lawang : 250 000 Rp

- Taxi Cemero Lawang -> Surabaya airport : 450 000 Rp.
- Taxe aéroport pour retourner à Sgp : 100 000 Rp

 

Lien partenaire :  “Treks en Indonésie
Pourquoi ce partenariat ?

Tags de l'article :
 

38 réponses à Ascension du Semeru (Java, Indonésie)

  1. aurelien dit :

    Salut

    Je vois que l’on s’ennui pas. … en tous cas les photos sont vraiment tres belles. On a du mal a imaginer ce que c’est en vrai quand on est dans un bureau a la City …

    Aller bonne continuation !!!

  2. pépette dit :

    tout simplement :

    WWAAAOOUUHH !!!

    Je tiens à féliciter mes potes (parmi lequel Pierrick puisque les amis de mes amis sont…ben oui, mes amis) : Thib’, Pierrick et le dénommé Tom-Tom !

    Bravo pour l’ascencion, pour la nuit à trois dans la tente, à Tom-Tom pour ne pas s’être endormi pendant la montée, pour les magnifiques photos, le texte non moins prenant (quoiqu’un peu décourageant…mais je l’aurai un jour le Semeru, je l’aurai !), pour avoir survécu au froid nous qui vivons H24 à une température moyenne  de 26°C au moins !!

    L’effort à toujours cet avantage de faire se laisser apprécier la réussite qui est au bout, quelqu’elle soit (cf moi quand je trouve comment brancher mon lecteur DVD et avoir l’image, le son et la couleur en même temps après 2h d’effort) et celle là n’est pas des moindre !

     

  3. Xavier dit :

    Magnifique Thib!

    Pourquoi j’ai pas de volcans moi? Je suis jaloux…. ;-)

     

  4. Helder dit :

    La je dis chapeau bas Thib’ !!!
    Je crois que je viens de trouver une des prochaines destinations de week end (prolonge ?). J’attends vivement les details et conseils pratiques detailles de ce .

    Merci pour ce blog et continues de le mettre a jour avec toujours autant de magnifiques decors!

  5. Yui dit :

    Fantastic!  Love all the pics.

    Wish I can prepare myself to be ready for this kind of adventure trip just like you did. 

    Keep it up!

  6. memet dit :

    Salut,

    J’ai fait aussi l’ascension l’année passé avec une agence française sur jogjakarta Azimuth Travel avec le chef de produit volcan Alain. C’est un vrai spécialiste qui parcours les volcans en Indonésie depuis 20 ans.

    Voir le spectacle c’est beau et comprendre en plus le fonctionnement de la bête c’est encore mieux.

    De plus, ce jour-là, nous avons participé à une cérémonie d’offrande en particulier de vache et chèvre pour le volcan considéré comme une divinité.

    Bonne continuation.

  7. pépette dit :

    ERRATUM:

    Je souhaitais rétablir la vérité et saluer la prouesse de Thomas à sa juste valeur: Bravo pour avoir fait l’ascencion du Semeru à un rythme effréné alors que tu "fumes comme le Bromo" !

    ndrl: expression véridique apprise par notre guide indo qui lui aussi était fumeur invétéré de cigarettes… aux clous de girofle (kretek)!

  8. Ben dit :

    Tres bien Thib,

    J’ai bien aimé ton expédition,

    ca ma rappellé des bons souvenirs.

    J’ai des videos et photos et des volcans d’indonésie et notamment le Semeru sur ma page.

    Viens y faire un tour. A bientot

    http://www.myspace.com/guideducrevard

    ou directement :

    http://www.dailymotion.com/tag/semeru/video/x3502z_day1314semeruvolcanowebpart1

  9. Erika dit :

    Waouhhhhhhhhhhhhhhhhhh!!
    Ca donne tellement envie!!!

    Je suis a Sgpr pour les 4 prochains mois et je voulais absolument me faire un trek de 3/4 jours, c est bon j ai trouvé, je suis convaincue… :)
    Je voulais donc en savoir un peu plus…
    C est quoi le package dont tu parles depuis Singap pr 350euros par personne? Tu peux m en dire plus? Une agence?

    Merci pour ton aide
    Trop hate!

    Erika

  10. Thib dit :

    Salut Erika,

    j’avais effectivement rencontré des français qui étaient passé par une agence, mais je n’en sais pas plus, sinon que j’avais trouvé ça très très cher… je vais essayer de les recontacter, je te tiens au courant si j’ai du nouveau.

    Je ne connais pas d’agence à Singapour (j’en prends jamais), mais j’imagine qu’en fouinant (Google ?) tu devrais pouvoir trouver. Ou alors en te renseignant dans les magasins type rando/trek de Singapour… ils connaissent certainement des agences de trek.

    Attention, le Semeru est un volcan toujours actif, il faut donc se renseigner (ou du moins essayer…) sur son activité avant de démarrer l’ascension.

    Bons préparatifs,
    Thib.

  11. Merci de ce bel article.

    Pour l’ascension du Semeru, départ jeudi soir de singap’, retour dimanche soir, c’est jouable ou trop court?

    Nicolas

  12. Nora dit :

    Bonjour et merci pour cet articile et ces images magnifiques!

    J’avais déjà « piqué » des infos sur ton blog pour mon voyage au Cambodge l’an dernier, et je vais remettre ça pour l’Indonésie cet été .

    Continue de nous faire rêver avec tes escapades, et de nous faire partager tes infos. Je ne pensais pas prendre mon propre matériel de camping pour faire l’ascension du Semeru, mais tu m’as fais changer d’avis (heureusement) !

    Encore merci!
    Nora

  13. Thib dit :

    @ Nicolas : pour le Semeru depuis Singapour, il faut 4 jours minimum. Je ne vois pas comment réduire davantage… donc il faut que tu prennes un jour supplémentaire.

    @ Nora : merci pour ton commentaire sympa, et n’hésite pas à repasser par ici si tu as des questions ;-) Tu vas voir, l’Indo est un pays fantastique !

  14. Guillaume dit :

    Salut, ton récit donne vraiment envie. Je pars également là-bas cet été ! J’en profite pr te poser une question : suivais-tu un traitement anti-palu en indonésie ? MErci d’avance !

  15. Thib dit :

    Hello Guillaume
    j’ai suivi un traitement anti-palu à Lombok, mais pas sur Java.
    De toute façon, comme tu le sais sûrement, la meilleure protection est la protection « physique », donc manche longues et anti-moustique !
    Bon trip en Indo.
    Thib.

  16. Marc-o dit :

    Hello,

    Je sais bien que tu y es monté sur le sumeru !! Puisque je me suis basé sur ton récit pour organiser le truc !!
    Merci en tout cas. Et merci pour ton passage sur mon blog.

  17. Thib dit :

    Ah ben comment tu veux que je le sache, tu me l’as jamais dit !!! Content que mon article ait pu servir alors :-)
    A bientôt !

  18. Clément dit :

    Juste pour signaler qu’ayant fait cette ascenssion en sept07, j’ai ressenti exactement la meme chose à 2h30 , « mais p***** de bordel de m****, qu’est ce que je fous là !  » … et finalement la
    carotte au bout est trop forte pour rebrousser chemin

  19. Thib dit :

    Merci Clément pour ton retour d’expérience ! La carotte est motivante en effet, heureusement parce qu’on en bave bien…

     

    Ceci dit, apparemment depuis quelques mois le Semeru ne « crache » plus, ce qui enlève un peu de charme à cette ascension… mais la-haut la vue est belle de toute façon !

  20. Pepifleuf dit :

    Salut Thib,

    merci pour ce recit de montee, nous attaquons l’ascension de cette bete demain en 3 jours. Nous avons bien rit en lisant tes anecdotes de la tente, sac de couchage et du reveil matinal, mais peut
    etre notre rire est un peu jaune car nous partons demain avec l’equipement local (ay ay ay … ou plutot gla, gla, gla…).

    Nous devrions faire un recit de cette ascension sur notre site web.

    A + et merci pour ton recit.

  21. Thib dit :

    Ah génial ! Comment s’est passée l’ascension ? Hâte de vous lire !

  22. Pepifleuf dit :

    Bonjour Thib, 

    nous avons mis à jour notre blog avec l’ascension du Semeru ! Tu peux consulter à cette adresse ! L’ascension était fantastique, surtout que nous avons eu droit également à une petite éruption
    avec pierres incandescentes au sommet !

    http://www.fleuf.fr/asie/indonesie/la-ronde-des-volcans-23-semeru-sur-le-toit-de-java/

    A+

  23. chicarito dit :

    Bonjour, je souhaite egalement faire l’ascension du semeru et suite au recit que vous venez de decrireje suis vraiment impatient de realiser ce trek. Cpendant j’aimerais savoir si vous aviez fait
    appel a une agence pour reserver toutes ces etapes?
    Merci a l’avance!

  24. Audrey dit :

    Salut Thib’!
    Déjà, une nouvelle fois félicitation pour tout ce travail, ton site donne vraiment envie de voyager (je suis partie 6 semaines fin 2011 en Malaisie Bali-Lombok en me basant pas mal sur tes photos!!) et j’ai été drogué,je retourne en Indo 3 semaines d’ici quelques jours (Java et Lombok).

    J’ai une question purement pratique: j’ai lu à seulement 2 reprises sur vforum qu’il y a des refuges au pied du cône du Semeru, et donc qu’il n’y a pas besoin de louer des « tentes » et sac de couchage, est-ce-que ça te dit quelque chose??

    Merci! et bon vent pour tes futurs trips !
    Audrey

    • Thib dit :

      A l’époque, il y avait une petite bicoque en bois au pied du Semeru. Mais c’était vraiment très sommaire, juste des planches de bois avec un toit. Il est possible qu’ils aient rénové cet endroit (Kalimati ?), mais je ne connais pas les détails, notamment la capacité. Attention, il y a souvent des groupes d’indonésiens qui entreprennent l’ascension du Semeru, et ils sont parfois nombreux !

  25. Audrey dit :

    Merci beaucoup pour ta réponse, je reviendrais poster une réponse actualisée après mon trip! la bise, en direct de LCCT !

  26. Marie dit :

    Super narration de votre épopée ! et surtout bien utile pour les suivant.
    Je pense faire cette ascension d’ici un mois avec ma soeur.
    J’ai du coup plusieurs question :
    - Quand vous parlez de froid, de quelle température parle-t-on ?
    Nous ne comptions pas partir avec une doudoune puisque dans le reste du pays il fait 25/30° mais du coup est-il possible de louer des veste technique sur place ? ou faut-il la ramener d’ici ? Quelle est la température la nuit et quel type de sac faut-il prévoir du coup ?
    A part de bonnes chaussures, un bon sac et 3 jours de nourriture et d’eau, faut-il prévoir quelque chose d’autre ?
    Merci pour tes réponses !

  27. Annouch dit :

    C’est fou ce paysage lunaire, ça me rappelle l’Islande…
    Je viens de découvrir ton blog, alors que je m’apprête à aller vivre à Singapour… et je me régale littéralement. Quelle source d’inspiration pour mes futurs voyages ! Mille mercis

  28. SOUVRAIN dit :

    Merci pour ce commentaire détaillé qui donne envie de faire ce volcan. Avec notre fils qui est à Jakarta, cette année nous avons fait le Rinjani( Lombok). Cela semble un peu la même chose en difficulté? A bientôt de vous lire et merci pour votre narration

    • Thib dit :

      C’est dur de comparer, mais je dirais que le Semeru était un peu plus difficile physiquement. Il faut dire que l’on avait eu des conditions difficiles : très froid + vent violent + poussière. Mais la partie finale dans la cendre ressemble un peu à celle du Rinjani au niveau de la difficulté (2 pas en avant, 1 pas en arrière !)

      • lionel dit :

        bonjour on tente d’organiser (difficilement) notre ascension du semeru (transfert de bromo , guest a Ranu pane , location matos + guide , puis Ijen)
        auriez vous un contact ? (au moins anglophone)
        Cordialement
        -maude et lionel-

  29. lionel dit :

    bonjour on tente d’organiser (difficilement) notre ascension du semeru (transfert de bromo , guest a Ranu pane , location matos + guide , puis Ijen)
    auriez vous un contact ? (au moins anglophone)
    Cordialement
    -maude et lionel-

  30. Eric Feibi dit :

    Bonjour Thib
    Je voulais juste vous remercier, j’ai lu votre blog en janvier dernier, qui m’a donné l’envie de suivre vos traces. Ce que je viens de faire ce week-end, et, vraiment, l’aventure fut à la hauteur !
    Bonne continuation,
    Eric

  31. Bonsoir:) Ticket plein de bonnes infos. je recherchais tout juste des infos sur le sujet.
    Merci

  32. Riley Reid dit :

    NON NOUS NE VOTERONS PAS POUR MELENCHON 973919 le RACISTE FASCISTE fan d’Adolf HITLER 2636 et encore moinbs pour MARINE LE PEN la pute frigide nauséabonde 49422256 car NOUS les juifs nous rappellons trop bien de la SHOAH qui risque de se reproduire si on élit un FACHO comme Mélenchon 122118 ce même Mélenchon qui s’affiche avec le pédophile notoire SWAGG MAN tapez « Swagg Man Mélenchon groupe SEWER » sur Google et vous verrez des résultats choquants 918472 télécharger de la pédophillie gratuitement c’est possible avec ANTEKHRIST 5859 en attendant on pisse sur le FN mélenchon et on vote MACRON 2022 958275

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>