Première étape de ce périple à Sumatra : Bukit Lawang, à 3 heures de bus de Medan.  A part l’explosion (impressionnante) d’un pneu pendant le voyage (ci-contre), rien à signaler… le genre de voyage paisible, où l’on est à peu près 67 dans un bus de 30 places, pendant 3 heures, pour faire 90 bornes sur des routes souvent défoncées… c’est l’Indo, quoi !

Bukit Lawang est un petit village en bordure de la réserve naturelle du Gunung Leuser. Frappé par une brusque montée des eaux de la rivière en novembre 2003 qui a coûté la vie à plus de 200 personnes, la vie reprend progressivement son cours…


Les touristes indonésiens viennent en masse dans le coin, surtout le week-end. Ils s’adonnent alors aux joies du « tubing », un genre de rafting sur des bouées.

Et nous, on est là pour aller voir nos amis les orangs-outans. Tout le monde a déjà entendu parler de ces gros singes au pelage roux ! Il sont malheureusement aujourd’hui menacés, notamment par la déforestation.

Pour vos cocktails mondains et avant de vous montrer les photos, sachez que :

- « orang-outan », ça veut dire « homme de la forêt » en malais.
- il ne se trouvent (en liberté) que dans 2 endroits au monde : à Sumatra (île d’Indonésie) et à Borneo (île partagée entre l’Indonésie et la Malaisie)
- on estime que 98,5% de leur patrimoine génétique est commun au nôtre…

A Bukit Lawang se trouve un centre de réhabilitation. Ce centre est destiné aux orangs-outans qui ont passé leur vie en captivité, et qui doivent réapprendre à vivre à l’état sauvage. Deux fois par jour et à heures fixes, les rangers qui s’occupent du centre leur donnent à manger. Et c’est alors l’occasion pour nous de les approcher…

Pour accéder à la plate-forme d’alimentation, il faut d’abord traverser la rivière Bohorok, et aucun pont n’a été construit pour empêcher les orangs-outans de passer de l’autre côté… le courant est fort, et la traversée est… acrobatique !!!

Après une courte marche dans la jungle, on arrive à la plate-forme. On aperçoit déjà des formes orange qui s’agitent dans les arbres, là-bas au loin !

Ce qui frappe d’abord quand on les voit arriver, c’est leur façon de valser à travers les arbres et les lianes. C’est vraiment impressionant ! Le bruissement des feuilles, le craquement des branches… ils arrivent !

Les rangers leur donnent alors des bananes et de l’eau, et c’est l’occasion d’approcher de près ces créatures aux mimiques tellement humaines…

Après avoir mangé au moins 25 bananes, celui-là ci-dessous devrait se sentir un peu plus rassasié ;-)

Ne vous fiez pas au jeune âge de celui ci-dessous, et admirez sa technique et son équilibre… remarquez qu’il a des bananes dans les 2 mains ainsi que dans son pied gauche, ce dernier servant aussi à se poser sur la barrière… le pied droit sert à choper la liane, pendant que la main gauche permet d’équilibrer le tout… chapeau l’artiste !


Et il reste comme ça pendant 10 minutes, tranquilement, à manger (ou plutôt à s’empiffrer) ses bananes… J’adore.

On leur reprocherait presque de « poser » un peu trop, quand on voit celui ci-dessous ;-)

La prochaine fois que vous êtes accroché à une liane (ce qui arrive relativement rarement mais sait-on jamais) et que vous avez une subite envie de manger des bananes, voilà la méthode en image :

Il est apparemment possible de rester comme ça pendant 10 bonnes minutes sans se fatiguer :-)

Le lendemain, nous sommes parti une journée à travers la jungle avec un guide. Et nous avons croisé une bonne dizaine de ces animaux fascinants au détour des chemins…

Tarzan ne ferait pas mieux, sauf le cri peut-être :


Celle ci-dessous est une de mes préférées. En position « je me gratte la tête », tout simplement. Admirez la souplesse, la force dans les mains, et la longueur des bras !!!


J’ai failli oublier celle-là, qui se passe de commentaire, mais pas de fou rire… :


J’espère que ça vous a plu ! Moi je suis complètement fan :-)

Stay tuned, la suite arrive. [ Voir ici : l'ascension du volcan Sibayak ]

Thib.

PS : dans le genre « position loufoque », celle-ci est pas mal non plus… :-)

Détails pratiques
– Medan-Bukit Lawang : 90 km, 3 heures de bus. 10 000 Rp (0,75 €). Les bus partent toutes les heures de la sation Pinang Baris. Pas besoin de réserver.
– Taxi aéroport – Pinang Baris : 50 000 Rp (3,75 €).
– une fois arrivé à la station de bus de Bukit Lawang, compter 5 000 Rp pour faire les 5 km jusqu’au centre du village.
– pas de recommendation particulière pour l’hôtel à BL… une chambre au Wisma Bukit Lawang Inda coûte 30 000 Rp (2,25 €). Eau froide.
- alimentation à la plateforme 2 fois par jour, à 8-9h et 15-16h.
- guide pour 1 journée, comprenant nourriture et permis : 350 000 Rp (25 €) par personne… c’est cher et normalement non négociable. Attention aux faux guides, si vous avez un doute demandez au centre d’information WWF.
- pour rejoindre Brastagi en voiture privée : 5 heures, environ 500 000 Rp (37 €).

 

Lien partenaire :  “Treks en Indonésie
Pourquoi ce partenariat ?

Tags de l'article :
 

8 réponses à Les Orangs-Outans de Bukit Lawang (Sumatra, Indonésie)

  1. loic dit :

    Nous autres orang-francis, on ne peut pas en faire orang-autant ;-)

    Trop classe la photo de tarzan !

  2. Monkey Power dit :

    Quand je vois ça je me dis qu’en effet, primatologue c’est peut-être ma voie … Sauf qu’a l’epoque je ne disais pas "primatologue" (trop évolué) mais "zoologue spécialisée dans les singes" (c’est quand même beaucoup plus la classe quand tu dis ça à tes potes de primaire !!) !

    Tes photos sont belles et très marrantes, j’adore !! Elles me font rêver !

    Keep on shooting ! 

  3. Yui dit :

    Is the monkey name Thib? LOL  ;)

     

     

  4. elodie dit :

    salut, en parcourant le site voyage forum je suis tombee sur ton blog.
    J’ai pas encore eu le temps de lire tous tes voyages mais je vais le faire bientot.
    j’ai une proposition de VIE a singapour et j’aurai plein de questions a te poser. est ce que tu pourrais prendre 5 minute et me contacter sur mon mail.
    merci
    Elodie

  5. mel dit :

    j’adore tes commentaires ! tu m’as bien fait rire durant mes heures perdues au boulot ;o)

  6. suzamar dit :

    je suis allé au mois de septembre à BUKIT LAWANG,
    j’ai été très déçu, je pense même que c’est de l’arnaque, j’ai ai vu plus au zoo de Beauval que dans cette soit disant réserve, de plus le manque d’amabilité des « rangers » m’a vraiment laissé une très mauvaise impression, je me suis fait pratiquement agréssé pour avoir sorti une caméra alors que je n’avais payé que pour un appareil photo, les pauvres débiles ne savent même pas que l’on peut filmer avec un appareil photo. Sur l’heure de visite, il faut compter 40 mn de marche à travers la jungle, ce qui fait qu’au bout de 20 min maxi, on vous demande gentiment mais fermenent de quitter les lieux. C’est très décevant surtout lorsqu’on s’est tapé 4 à 5 heures de bus déglingué, quand au treck dans la jungle, hors de prix compte tenu du revenu par habitant en Indonésie, on arrivait à 80€ par jour, une vrai arnaque! De plus amenez des provisions, car les « resto » vous servent une nourriture immangeable, car trop épicée pour un estomac européen!et je ne vous parle pas des hôtels..
    En définitif, n’y allez pas! Sumatra n’a vraiment pas d’attrait, à part le lac TOBA, ça fait très peu compte tenu des heures de voyage et de la dépense occasionnée. Il parait que l’on voir des ourang outangs au sud de Sumatra en partant de Jarkarta.
    à étudier.

  7. [...] et je suis tombée sur ma première idée, mon premier « must go », chez Thibaut : les Orangs-Outans de Bukit Lawang, sur l’île de Sumatra. Quand on est comme moi une fan de [...]

  8. Thib dit :

    Un VIE à Singapour ? Quelle drôle d’idée… ;-)

Répondre à Say Ooook! « Les bonnes résolutions de Marjan Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>