Je vous emmène aujourd’hui aux Philippines, où je suis retourné récemment, pour approcher le volcan Pinatubo.

Le Pinatubo ? Vous avez peut-être entendu parler de ce volcan, située à une centaine de kilomètres au Nord de Manille, et dont l’éruption de 1991 est considérée comme l’une des  »éruptions du siècle »… non ?

Regardez-donc ce qu’il s’est passé le 15 juin 1991, c’est assez impressionnant :

Les heures et jours suivants, une pluie de cendre s’est abattue sur la région, paralysant le pays pendant des semaines…

Dans les semaines précédant l’éruption, et suite aux nombreuses secousses sismiques qui présageaient un réveil du volcan, tous les villages de la zone ont été évacués, ce qui a permis d’éviter le pire. Le bilan des victimes n’est finalement « que » de 900 personnes, mais il aurait pu être bien plus lourd au vu de la violence de l’éruption…

Ok, finie la parenthèse historique, revenons à nos moutons !

Nous sommes début décembre 2008, il est 22h00, et 4 jeunes garçons pleins d’avenir débarquent à l’aéroport de Clark, à 60 km au Nord de Manille, avec l’intention de se rendre sur la zone du Pinatubo… l’intention seulement, car aucun d’entre nous n’a regardé comment s’y rendre ! Il fait nuit noire, et l’on s’attable devant une petite boutique Pizza Hut qui nous refile ses dernières pizzas pour feuilleter le Lonely Planet qui, il faut l’avouer, rend parfois de bons services…

Quelques coups de fils plus tard, l’affaire est entendue. Un guide dont nous avons trouvé le numéro dans le Lonely va venir nous chercher ici, à l’aéroport, pour nous emmener sur la zone du Pinatubo, située à deux bonnes heures de route… une courte dicussion avec le bonhomme, on se met d’accord sur le prix, et zou, c’est parti ! Nous montons dans son bolide, un 4×4 décapotable rouge et vieux comme le monde… il appelle son pote, pour le prévenir que 4 touristes vont débarquer chez lui pour la nuit…

5h du matin. La nuit fut (très) courte. Petit déjeuner local, préparé par la charmante petite famille qui nous a hébergé, sans aucun préavis.


Nous remontons dans le 4×4. Il fait frisquet ce matin… Notre chauffeur roule à vive allure, à la lumière de ses phares… Rapidement, nous quittons la route, et nous roulons à présent sur ce qui ressemble à un gigantesque champ de cendre, ambiance désertique et parfois lunaire…

 


Apres une grosse heure de 4×4 dans ce paysage extra-terrestre, le chauffeur nous explique qu’il n est pas possible de continuer en voiture, il faut maintenant partir à pied. C’est parti !


Ci-dessus, ces parois sont la conséquence des « lahars« , ces coulées de boue dévastatrices constituées de cendre qui apparaissent principalement en saison des pluies. La majorité des décès de l’éruption du Pinatubo est due à ces torrents de boue meurtriers…

Nous suivons notre guide, qui appartient à la tribu des Aeta, dont les villages se situent sur les flancs du volcan. Cette tribu a été particulièrement touchée par l’éruption du Pinatubo.


Quant à nous, un peu insouciants dans ce décor apocalyptique, nous démarrons la montée. Le ciel est bleu, le soleil brille… que demande le peuple ? Rien, de toute facon nous sommes absolument seuls et ne rencontrons absolument personne durant cette montée. On ne va pas s’en plaindre !

La seule difficulté (qui n’en est pas vraiment une !) de cette ascension, ce sont les multiples traversées de rivières. Notamment pour ceux qui, comme moi par exemple, font tout leur possible pour ne pas mettre les pieds dans l’eau en sautant de pierre en pierre, car n’ayant pas envie de monter avec des pompes de rando trempées !!! Le guide n’est pas embêté, lui, il porte des tongues…


Apres deux bonnes heures de montée, ponctuées par des traversées de rivières parfois acrobatiques, nous arrivons au niveau du cratère, où se trouve aujourd’hui un gigantesque lac bleu turquoise… superbe !


Le lac est situé à environ 830 mètres d’altitude, et les parois de la caldeira atteignent 1400 mètres d’altitude. Avant l’éruption, le volcan culminait à près de 1700 mètres, et a donc été décapité sur une hauteur de 300 mètres ! Impressionnant…

Il n’est malheureusement pas possible de faire le tour du lac, mais nous pouvons par contre descendre au bord de l’eau. Mitraillage photographique, séance de ricochets (on s’amuse comme on peut), méditation (l’endroit s’y prête)…


(les 3 photos précédentes ont été prises avec un filtre polarisant)

Il est temps de redescendre… Même chemin qu’à l’aller… et donc mêmes re-traversées de rivières, toujours aussi acrobatiques… il fait toujours aussi beau…


Nous retrouvons notre chauffeur et son 4×4 mythique, rejoint par d’autres véhicules dont nous avons croisé les passagers durant notre descente.


Rebelote pour une heure de 4×4 en sens inverse, cette fois-ci en plein jour, à travers ce décor de cendres et de boue. Notre bolide rouge est âgé de plus de 30 ans, mais il traverse sans broncher les nombreux cours d’eau…


Voila, c’est tout pour le Pinatubo ! Une belle escapade, relativement facile à organiser depuis Manille et surtout depuis Clark ou Angeles.

A bientot ! Je vous emmènerai en Inde (d’où je reviens), ou alors autre part, selon mon humeur lors de la rédaction du prochain article…

Stay tuned :-)

Thib.

Détails pratiques : pas grand chose à dire de ce côté. Nous sommes arrivés à l’aéroport de Clarke à 22h, en ayant absolument rien préparé. Après quelques essais sans succès de trouver un moyen de s’en sortir par nous même (taxis and co), nous avons finalement appelé Edwin, guide conseillé dans le Lonely Planet. Le dit-guide est arrivé une heure plus tard à l’aéroport avec son 4×4. Discussion sur les prix. Négo « gentille » (ce gars était notre sauveur !), on s’accorde sur 3000 pesos par personne, pour transports AR vers Pinatubo, nuit chez son pote, et nourriture. Guide pour l’ascension en sus (2500 pesos pour le groupe). Timings: environ 1h30 de route entre Clarke et Santa Juliana (où nous avons passé la nuit). Puis 45 minutes de jeep entre Santa Juliana et le début de la marche. 2 heures de marche pour rejoindre le lac.

Tags de l'article :
 

19 réponses à Escapade sur le volcan Pinatubo (Luzon, Philippines)

  1. Corinne B dit :

    Fascinant!!! J’ignorais tout de ce volcan. Quel spectacle… Et les photos, à la hauteur du lieu!

  2. la boulonnaise dit :

    magnifiques ces photos !! de plus en plus doué le frérot ! ces paysages sont vraiment superbes… (je suis particulièrement fan de la couleur de l’eau ;-) )

  3. d'Al dit :

    Superbe, ca vaut presque le Rinjani!!!! Presque…!!!!

  4. bastien dit :

    Magnifique voyage, fidele a toi meme!
    Ah, ce que je reve de repartir vers cette douce contrée qu’est Singapour…
    Question bonus, mais étant débutant… qu’utilises-tu pour la photo?
    (j’ai acheté un D60 pour palier au limites de mon compact avant le voyage en Chine, mais j’ai encore tant à apprendre…)
    Bonne continuation et bons voyages encore à toi!

    Cordialement,
    Bastien

  5. Thib dit :

    @ CorinneB : moi aussi j’ignorais absolument tout de ce volcan avant d’aller dans le coin… pourtant il a une histoire qui a marqué les philippins, et cette éruption gigantesque date d’à peine 20 ans…

    @ la boulonnaise : Merci ! moi aussi j’ai bien kiffé la couleur de l’eau ;-)

    @ d’Al : non, le Rinjani reste devant, en terme de paysage !!! Sois rassuré sur ce point !!! A très bientôt :-)

    @ Bastien : merci pour ton passage par ici. Question photo, j’utilise depuis 1 an un reflex Canon 400D, avec un object Sigma 18-200 (principalement). J’utilisais aussi un compact Panasonic TZ1 qui m’a rendu de très bons services, mais je me le suis fait tirer le week-end dernier en Inde… dégoûté !!! Moi aussi j’ai galéré à mes débuts reflex, et je suis toujours convaincu qu’un bon compact peut faire d’excellentes photos si les conditions sont bonnes… faudrait que je fasse un article sur le sujet compact/reflex…

  6. Pierre-Jean dit :

    Vraiment magnifique cette rando!
    Je dois emménager à Singapour dans un mois, j’espère pouvoir faire autant de voyages que toi!
    Continue de partager tes escapades, ça fait tellement envie :)

  7. Loic dit :

    pffffff… il est retourné aux Philippines…
    ça y est alors, de nouveau on the road, le Thib !
    Moi 3 mois que je suis revenu et encore 4 mois et 1 jour à attendre c’est looooong !!

    Biz

  8. Thib dit :

    @ Pierre-Jean : merci pour ton passage par ici ! Je te souhaite beaucoup de beaux voyages dans cette région magnifique…

    @ Loic : tiens, ça me fait plaisir d’avoir un message de ta part ! Et oui, j’y suis retourné… et j’ai pas été déçu ! J’imagine que tu repars sillonner l’Indo dans 4 mois ? Je t’envoie un mail en privé d’ici peu. Ciao !

  9. Julien dit :

    Merci pour les details pratiques

  10. Miss_24 dit :

    Je vous remerci pour c’est information car je n’est que 13 Ans et je fait un exposèe en S.V.T sur ce volcan et sa me beaucoup aidè !!!

  11. Thib dit :

    @ Miss_24 : avec plaisir ! J’espère que t’auras une bonne note au moins ;-)

  12. So dit :

    Salut Thibaut!

    Comme tout lemonde, merci pour tous ces magnifiques retour d’experience.

    J’ai 2 questions, j’espère que tu pourras m’aider.

    Je compte aller à Banaue/ Batad, mais j’arrive à Clark. D’après ton article sur ces destination, il faut plutot arriver à l’aéroport principal de manille pour pouvoir rejoindre la gare routière
    donc j’essaie de trouver une solution alternative

    Sais tu s’il y a aussi possibilité de partir vers banaue depuis clark?

    Sinon, pense tu que nous pouvons arriver à Clark, aller voir le volcan pinatubau et continuer notre chemin vers banaue?

     

    merci beaucoup pour ton aide!! ;-)

  13. Thib dit :

    Hello So,
    je ne connais pas les détails de la connection Clarke – Banaue, mais c’est certain que c’est possible. Ca devrait même réduire le temps de trajet, puisque Clarke est situé au Nord de Manille.
    Donc à mon avis un combo Pinatubo + Clarke doit se faire sans trop de problème en arrivant à Clarke…

    Bon voyage !
    Thib.

  14. francois dit :

    Pour répondre So, il n’y a pas d’alternative depuis clark pour rejoindre Banaue (on a pas trouvé en tout cas), il faut descendre sur Manille pour les bus de nuit
    :http://www.pueblophilippines.com/how-to-get-to-banaue-from-manila

    Sinon les philippines c’est pour nous dans 2 jours.

    Et merci à thib pour ses retours d’expérience !

  15. Thib dit :

    Merci François pour ton retour. En transport en commun, peut-être qu’il faut effectivement repasser par Manille ? De toute façon Clarke-Manille ça se fait bien, si l’on évite les heures de
    pointe. Pour ceux qui ont peu de temps, il y a sans doute moyen de prendre un véhicule avec chauffeur directement depuis Clarke.

  16. agathe dit :

    Hello Thibaut,
    merci pour ttes ces infos, si tu devais choisir entre pinatubo et taal? sachant que j’adore les volcans (kawa ijen, bromo, batur, soufriere, nyssiros, evidemment je reve du rinjani! )
    penses tu que je puisse zapper le pinatubo au profit de bohol? le taal vaut il le détour?

    phils – 15 !

    merci de tes retours!

  17. Thib dit :

    Hello Agathe,

    si tu manques de temps, le Taal est accessible plus facilement, à environ 60km de Manille. Plus touristique que le Pinatubo. Pour plusieurs jours je te conseille Bohol, beaucoup de choses à faire (plage, chocolate hills, balades à moto…).

    Bon voyage :-)

  18. Leloup dit :

    Bonjour,
    Votre voyage avait l’air super !
    Je prépare le mien et j’aurai bien voulu povoir contacter votre guide ou tout du moins avoir son nom et son prénom, ce serai vraiment sympa ! Merci d’avance, Déborah.

    • Thib dit :

      Salut Déborah, les guides changent souvent, et cette escapade remonte à quelques années… Regarde sur les forums tels que VoyageForum, tu auras des infos plus à jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>