Bonjour à tous ! Comme promis après une courte introduction, une première série de photos sur la Birmanie. On démarre avec Yangon (Rangoon en français), l’ancienne capitale du pays. Figurez-vous qu’en 2005, le gouvernement (ou plutôt la junte militaire au pouvoir) a subitement décidé de transférer la capitale à Naypyidaw, en plein centre du pays, pour des raisons qui restent encore mystérieuses… soit disant pour davantage de sécurité !

A notre arrivée à Yangon, il nous faudra une bonne heure d’attente pour obtenir le visa. Le « visa on arrival » est désormais possible, mais mieux vaut ne pas arriver – comme nous – derrière un charter de touristes espagnols ! Alors nous attendons patiemment, derrière les Lopez et autres Sanchez, que les employés birmans nous délivrent le sésame…

Une fois sortis de l’aéroport, le constat s’impose : il pleut des cordes ! Il faut dire qu’on a fait le pari de partir en période de mousson, alors… espérons que ça ne dure pas trop !

Dans le taxi, nous faisons la connaissance de Miu, notre chauffeur. Il fait partie de la minorité Chin, qui vient du Nord-Ouest du pays. Son anglais est excellent, et il m’explique qu’il a appris à l’église, car le culte est célébré en anglais ! Les Chin sont en effet majoritairement chrétiens, et Miu est baptiste pratiquant.

A mon grand étonnement, on ne trouve aucune moto ni mobylette dans le centre de Yangon. Elles sont interdites !

Yangon comporte plusieurs grands lacs, donc le lac Inya. C’est au bord de ce lac qu’est située la maison de Aung San Suu Kyi, prix de Nobel de la Paix en 1991 et symbole de l’opposition pro-démocratique en Birmanie. Depuis près de 15 ans, elle est placée en résidence surveillée sans possibilité de sortir.

D’ailleurs, notre chauffeur de taxi est obligé de faire un grand détour pour ne pas passer dans cette zone où les militaires sont nombreux…

Une fois installés dans notre hôtel (Three Seasons, situé dans le centre), c’est parti pour une balade en ville, à pied en direction de la pagode Sule.

Durant cette balade et plus généralement en Birmanie, j’ai eu l’étrange impression de retourner plusieurs années en arrière…

Ci-dessous, une « cabine téléphonique » locale… Jusque récemment, acheter une carte SIM en Birmanie coûtait une fortune, au bas mot quelques 2000 dollars, avec plusieurs semaines d’attentes ! Depuis quelques mois, cela semble changer, et il devient progressivement possible de trouver des cartes SIM pour des prix raisonnables. Quant aux portables étrangers, ils ne fonctionnent pas en Birmanie, faute d’accord avec l’opérateur local, fortement contrôlé par le gouvernement.

Devant la plupart des bâtiments publics ou hôtels importants se situent de gros générateurs, nécessaires pour pallier aux fréquentes coupures d’électricité dans la ville… voyez-donc ci-dessous, le générateur rose !

On termine cette série avec ce « cinéma » local, les gens s’attablent pour siroter un thé, mais surtout pour regarder le film !

Je vous donne rendez-vous dans quelques jours pour l’article suivant, toujours à Yangon, cette fois-ci pour se balader du côté du marché et de la célèbre pagode Shwedagon

Si vous avez déjà été à Yangon, donnez-moi vos impressions !

A très bientôt !

Thib.

 

Détails pratiques : (sera détaillée prochainement)

- Aller-retour Singapore / Yangon avec Silkair

- Billets internes réservés via l’agence Gulliver Travel, tenue par un français (Hervé). Contacts disponibles sur le site http://www.gulliver-myanmar.com. Service pro et impeccable !

- Hotel Three Seasons, correct et bien situé, tenu par une mamie très sympa.

Tags de l'article :
 

10 réponses à Yangon, partie 1 : Première balade dans la ville (Myanmar)

  1. Elisabeth dit :

    Ah c’est beaucoup plus pratique les VOA, moi et mon copain avions dû aller à l’ambassade.

    Nous avons eu exactement les mêmes impressions que toi sur le fait de revenir dans le passé.

    J’attends tes autres articles, ça nous rappelle de bons souvenirs :)

  2. nani dit :

    Oui, il est vrai qu’on a l’impression de faire un saut en arrière dans le temps lorsqu’on voyage en Birmanie, les chars à boeufs en campagne, les herses, les vieux vélos… Je trouve qu’il se
    dégage une certaine nostalgie quand on observe les scènes de la vie quotidienne.

     Je ne me rappelais pas que Rangoon était si colorée et dis donc, que de pluie… ça change du soleil qui illumine le toit des pagodes ! Elles sont toujours aussi belles tes photos,
    j’attends la suite avec impatience moi aussi.

    Et c’est signé DIEGUEZ !!!! Tu vois, on était pas tous devant toi dans la file d’attente des visas !!! Ha !

  3. sandrine traut dit :

    On veut savoir la suite !

  4. Thib dit :

    @ Elisabeth : alors apparemment maintenant les Visa On Arrival ne sont plus permis, du moins pendant les élections… bref pour les prochains départs, mieux vaut se renseigner précisément à
    l’ambassade !

     

    @ Dieguez : ah, pourtant j’en avais une bonne centaine d’espagnols devant moi dans la file pour les visas !!! Pour la pluie, à chaque fois qu’on est arrivé quelque part (en sortant de
    l’avion) il pleuvait des cordes, mais sinon le reste du temps on n’a pas été trop gênés !

     

    @ Sandrine : voilà, la suite est publiée ! En tout cas pour Yangon, pour Bagan il faudra patienter quelques jours de plus !

     

    @ Romain : merci pour tes précisions, j’ignorais que l’astrologie était si importante dans ce pays ! Mais finalement ça ne m’étonne pas beaucoup… A bientôt par ici !

  5. jalooux que je suis…

    je me dis pareil depuis 4 ans, et je n’y suis pas encore allé.. grr mauvais que je suis

    Bien tes pohotos de cette ville, cela change des photos que l’on peut trouver ailleurs sur le Myanmar

  6. Thib dit :

    Il n’est pas trop tard ! Aucun doute, ça te plaira… moi aussi ça faisait 4 ans que je lorgnais dessus !

  7. Romain dit :

    Salut Thib, et oui le Myanmar met une sacrée claque ! Pour préciser à propos du déplacement de la capitale à Naypyidaw, il faut savoir qu’en fait cette décision a fait suite à la prédiction d’un
    astrologue au n°1 de la junte, comme quoi il allait mourir ou je ne sais quoi si la capitale restait à Rangoon… et c’est pareil pour plein de choses, comme le fait qu’il n’y ait plus de moto
    dans la ville par exemple. En fait il se prend carrément pour un être divin, Naypyidaw qu’il a nommé voulant d’ailleurs dire : « la ville où réside le roi ». Globalement l’astrologie tient une part
    énorme au niveau des décisions des généraux. Oui, un vrai retour en arrière, un autre temps…

  8. Judex dit :

    Pour votre information. Une très bonne adresse à Yangon: Paris-Bagan ‘’Fournil’’
    N° 23, NGU WAR Street,
    AHLONE Township,
    Yangon. MYNAMAR
    Tel: 01 22 38 37
    Mobil: 09 25 41 70 322
    Première Boulangerie/Viennoiserie Artisanal Française. Des croissants, chocolatines, brioches glaces maison comme à Paris. Produits de très grande qualité, fabriqué par de vrais professionnels de ce noble métier. Toutes nos félicitations pour cette initiative.

  9. Monique dit :

    NOus sommes allés en Birmanie en janvier. Il semble que les choses soient plus faciles pour les étrangers : change sans problème, accès à internet facile même si l’accès est lent (mais j’ai un notebook bas de gamme), envoi de SMS sans problème. mais aux dernières infos (lundi dernier) il semble que la démocratie ne soit pas encore là.

  10. Loving thе info оn thіs web site, yoou hɑve dоne outstanding job on thee
    articles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>