Bonjour à tous !

Et oui, je me suis récemment remis à ré-écrire, après une courte pause ! Bon d’accord, une pause d’un peu plus de 2 ans… mais j’ai beaucoup de choses à raconter, alors préparez vos bagages !

On démarre avec une ascension de volcan ! Et pas des moindres, puisque je vais vous parler du célèbre Merapi, situé sur l’île de Java. La grimpette décrite ici remonte à Mai 2009, soit peu de temps avant la dernière grosse éruption du Merapi, qui date d’octobre 2010.

Pour ceux qui ne le connaissent pas, sachez que le bien nommé Merapi (son nom signifie « montagne de feu » en Bahasa) est un volcan de légende. Culminant à 2930 mètres d’altitude, on peut apercevoir sa silhouette depuis les temples de Borobudur. Souvent considéré comme le plus dangereux d’Indonésie à cause de sa population nombreuse sur ses flancs fertiles, son activité volcanique est très intense. Lors de sa dernière éruption sérieuse en octobre 2010, plus de 350 personnes avaient péri malgré les évacuations.

Fraîchement débarqués à Yogyakarta après un court vol depuis Singapour, nous n’avons rien réservé pour l’ascension, et notre première mission consiste à trouver une agence qui peut nous organiser la grimpette pour… le soir même !

Les agences de voyage sont nombreuses du côté de Sosrowijayan (près de Malioboro Street), et nous trouvons un guide sans trop de difficulté. On s’acquitte des frais (200k IDR par personne, soit 12 Euro… les prix ont augmenté depuis) et le rendez-vous est pris pour 22h devant l’agence. Nous passons l’après-midi dans la ville, sous un véritable déluge, en se demandant bien si l’ascension va pouvoir être maintenue…

A 22 heures, nous voilà de retour à l’agence. Un taxi nous attend, et nous voilà partis pour Selo, point de départ de grimpette, situé à 1h30 de route de Yogyakarta. La pluie s’est arrêtée, on touche du bois !

Vers 1 heure du matin, le ciel s’est dégagé, et nous démarrons la marche…

indonesie-merapi

Après une petite demi-heure de marche jusque New Selo, nous suivons un sentier à travers une végétation dense, et sous une magnifique pleine lune. On pourrait presque se passer de la lampe frontale… Ci-dessous, l’ombre du Merapi, et l’on aperçoit les fumées sur la partie gauche.

indonesie-merapi-2

Dans notre dos se détache progressivement la silhouette du mont Merabu, un volcan éteint qui culmine à 3 145 mètres, soit légèrement plus élevé que le Merapi.

indonesie-merapi-3

Je garde un souvenir magique de cette ascension sous la pleine lune. Le sentier est raide, c’est éprouvant, mais le paysage autour de nous est incroyable, avec ces cônes volcaniques qui se détachent sous le ciel étoilé, c’est presque irréel. Après environ 3 heures de marche, nous atteignons un replat, sur lequel un groupe d’indonésiens s’active pour préparer l’ascension finale. Quel bel endroit pour un bivouac, juste en face de la silhouette du Merabu !

indonesie-merapi-4

(Pour les amateurs de photo, toutes les photos de nuit ci-dessus ont été prises avec un trépied, environ 30 secondes de temps de pose, ce qui permet de voir les étoiles).

La partie finale de l’ascension est rude, très escarpée, et il faut parfois mettre les mains. Il est 5 heures du matin, et nous avançons doucement, en zig zag à travers les pierres chaudes et les fumerolles qui apparaissent ça et là… pas de doute, le volcan est bien actif ! Il est environ 6 h du matin lorsque nous atteignons le sommet. Les lumières changent rapidement, le soleil ne va pas tarder à se lever… quel spectacle !

indonesie-merapi-7

indonesie-merapi-6

indonesie-merapi-8

indonesie-merapi-10

Une fois le soleil levé, on en profite pour explorer les environs. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’entre les fumerolles, les odeurs de soufre et les parois abruptes, le coin est assez inhospitalier !

indonesie-merapi-11

indonesie-merapi-12

indonesie-merapi-14

indonesie-merapi-13

indonesie-merapi-9

 Nous retrouvons notre guide, qui en avait profité pour faire un petit roupillon derrière un rocher.

indonesie-merapi-5

Il est 7h30 du matin, il est temps d’entamer la descente ! Rappelons que nous n’avons pas dormi de la nuit… mais le moral est au beau fixe, et le repos n’est pas loin ! La première partie est assez ardue, les pierres roulent sous les pieds, et il faut souvent mettre les mains.

indonesie-merapi-17

Ci-dessous, un aperçu de cette montagne de caillasse (sommet du volcan) qui nous a causé tant de peine à la montée !

indonesie-merapi-18

Derrière nous, le Merapi ne s’arrête pas de fumer…

indonesie-merapi-22

Vues sur les villages environnants, sur les flancs du Merabu.

indonesie-merapi-23

indonesie-merapi-19

indonesie-merapi-20

indonesie-merapi-21

Nous rejoignons New Selo… 

indonesie-merapi-25

indonesie-merapi-24

La voiture nous attend pour retourner à Yogyakarta. Nous sommes crasseux et fatigués… la douche et le lit ne se sont pas fait prier !

A très bientôt pour de nouveaux récits…

Thib.

Détails pratiques
- vols Singapore / Yogyakarta : AirAsia et Garuda ont des vols directs depuis Singapour.
- Nombreuses agences à Yogyakarta proposent l’organisation de l’ascension. Attention, avant de tenter l’ascension, renseignez-vous bien sur l’activité du volcan, qui est toujours très instable.
- Prix constaté en 2014, avec les agences locales de Yogyakarta : environ 300kIDR par personne pour l’ascension, incluant le guide et le transport depuis/vers Yogya.
- meilleure période pour l’ascension : mai à octobre (hors de la saison des pluies)
- matériel requis: de bonnes chaussures, une lampe frontale (si vous montez de nuit), de la nourriture et 2L d’eau par personne. Aucun approvisionnement durant toute la balade.
- difficulté : l’ascension est relativement courte (4 heures de montée environ) mais le dénivelé important et l’effort intense. Certains préfèrent démarrer le jour, mais sachez qu’il risque de faire très chaud, donc ce n’est pas forcément un meilleur plan.

 

Vous avez aimé ? Partagez cet article en cliquant sur les boutons ci-dessous !

Laissez une trace de votre passage, via un commentaire ou sur Facebook !

Tags de l'article :
 

2 réponses à Ascension du volcan Merapi (Indonésie, Java)

  1. Johna515 dit :

    reverse lookup cell phone free christian louboutin shoes you are ecakegebfddd

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>